Les réseaux sociaux, l’envers du décor

Hello !

Il est minuit passé et je ressens le besoin de vous parler d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur, la face cachée des réseaux sociaux.

Vous la savez déjà, je passe mon temps sur Instagram, et compagnie et le voilà le problème ! Je m’inspire de beaucoup de comptes mode, mais pas que, je poste aussi des photos en espérant des likes… En réalité, je pense m’être perdu à travers ce monde impitoyable qu’est Instagram. Il faut savoir garder ses distances, la plupart des photos sont retouchées et on n’est pas dupe, il a fallu au moins 25 photos avant de trouver le profil (presque) parfait de son selfie avant de le poster. Notre feed instagram est rempli d’images qui font rêver ; vêtements de luxe, voyages, couples parfaits et j’en passe ! On s’imagine alors que c’est une sorte de « goal » de ressembler à tel ou tel influencer.

Je ne vous le cache pas, mon compte Instagram n’est pas le reflet de la réalité, tout est calculé. Rien n’est naturel et ma personnalité s’efface de jour en jour… Je suis prisonnière de ce système. Dans la vraie vie, je suis réservée, discrète et j’ai du mal à aller vers les autres. Ce manque de confiance en moi ne date pas d’hier, au collège déjà, on se moquait de mon physique. Je n’avais pas assez de poitrine ou une peau bronzée et puis j’étais un peu trop rondouillarde pour mon âge, enfin, c’est ce qu’ils disaient. Je les ai cru pendant longtemps, encore aujourd’hui cela reste un complexe. Le harcèlement scolaire est toujours un sujet tabou, même le personnel scolaire ferme les yeux quand ça se passe devant eux ; « c’est rien, c’est pour rire ».

Là où je veux en venir, c’est que le manque de confiance en soi grandi avec les années et changent profondément notre personnalité. On n’ose plus dire ce que l’on pense ou s’habiller d’une certaine manière sous peine d’être jugé. Suivre les tendances Instagram, c’est s’intégrer d’une certaine manière à la société ; « on est comme les autres ». Or, on oublie qui on est vraiment et on s’invente une vie pour que les autres nous envient à leur tour. C’est une surenchère, celui qui aura le plus d’abonné, sera le meilleur.

Et je finirais par ces citations :

« C’est mieux d’avoir 100 personnes qui vous aiment énormément plutôt qu’un million qui vous aiment un peu de loin » 

Brian Chesky

« Tout le monde dit que les médias sociaux sont une sorte de licorne. Peut-être qu’ils ne sont qu’un simple cheval »

Jay Baer

Bref, ma thérapie comme peut-être ici…

A bientôt, Maïlys


2 réflexions sur “Les réseaux sociaux, l’envers du décor

  1. Je pense que c’est un article qui devrait être lu par bon nombre de personnes. Merci pour ce beau partage. Si tu le permets, j’aimerai bien partager le lien avec mes proches, car ils sont plusieurs à être accros aux réseaux sociaux.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s